Vous êtes ici

Saint-Barthélémy-Picon-Busserine

14e arrondissement

­­­­Le contexte
Au cœur de l’ex-ZUP n°1, le périmètre d’intervention est un ensemble de près de 2000 logements, dont les 3/4 de logements sociaux (Habitat Marseille Provence pour 425 logements et Logirem 975 logements), répartis sur 35 hectares. La voie SNCF et la voie rapide du boulevard Allende constituent des entraves physiques considérables. Quant aux voiries internes au quartier, elles s’apparentent sur certains secteurs à un vrai labyrinthe. Les principaux enjeux du projet de renouvellement urbain présenté à l’ANRU en décembre 2010 et dont la convention a été signée le 10 octobre 2011. sont la restructuration de l’espace en tenant compte de la L2 et la requalification du patrimoine bâti et des équipements, afin d’améliorer le cadre de vie des habitants.
­­­­


L’intervention sur ce quartier est indispensable et elle s’inscrit dans la continuité de celles engagées dans les quartiers assez proches de la même ZUS, les Flamants – Iris et le Vallon de Malpassé.

 

Les objectifs du projet

Le site est aujourd’hui marqué par d’importants dysfonctionnements urbains, sociaux et économiques, dus en partie à l’isolement physique du quartier vis-à-vis de son environnement direct. L’état de dégradation du bâti et des espaces publics renforce le sentiment d’isolement.­
 

Un habitat renouvelé

Le réaménagement des voies et des accès

La création ou la modernisation d’équipements publics

­L’amélioration du cadre de vie

De nouvelles liaisons entre les quartiers grâce à l’enfouissement du boulevard Allende (projet L2 nord).

 

Le contenu du projet

Les principaux éléments du projet 2010 – 2015 financés dans le cadre de l’ANRU sont les suivants :
  • désenclavement du quartier avec la réorganisation du schéma viaire : création de nouveaux axes structurants internes, d’un axe traversant l’ensemble du quartier, création d’un maillage de voiries publiques désenclavant l’intérieur des quartiers et délimitant un ensemble d’îlots résidentiels, création d’une place de la gare, aménagement des futures dalles de la L2,
  • intervention sur le bâti avec : démolition de 205 logements (non compris les 115 logements complémentaires liés à la L2 nord), reconstitution de ces logements sur site et hors site, réhabilitation de l’ensemble des logements restants,­
  • valorisation des équipements publics et privés : aménagement du centre social, rénovation complète du complexe sportif, relocalisation du groupe scolaire, réhabilitation du centre d’animation de quartier, de l’espace culturel Busserine, extension de l’offre petite enfance, réorganisation des locaux associatifs.
  •  


Le financement

 

ANRU­   38     %
Ville de Marseille     8     %
Communauté urbaine­ MPM     3,5  %
Conseil Général     3,5  %
Conseil Régional     7     %
Bailleurs (13 Habitat et HMP)
Autres 0,6­%
  39,5  %­
Total   118 M€

 

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet