Vous êtes ici

Malpassé

13e arrondissement

 ­­­­­Le contexte
Le projet de secteur du Vallon de Malpassé s’inscrit au cœur de la ZUS Malpassé/Saint-Jérôme, à l’extrémité Est de l’Ex ZUP n°1. Ce secteur est à proximité de pôles d’enseignement, de recherche et d’activités à vocation régionale et nationale (hôpital militaire de Lavéran, lycée technique Denis Diderot, Faculté des Sciences de Saint-Jérôme..). Le fond du vallon de Malpassé a été utilisé pour la construction de grands ensembles HLM aujourd’hui en grande partie vétustes, et ne dispose que d’une seule grande voie d’accès (avenue Saint-Paul), qui ne le relie pas à ces pôles d’activités.

En 2008, un nouveau centre social a été livré, au titre des opérations isolées de l’ANRU. Il représente aujourd’hui un équipement fédérateur pour les habitants. L’association Massabielle, également très présente dans le quartier, s’est vue octroyer en 2007 un bail emphytéotique par la ville de Marseille, qui lui a permis de construire des locaux pour ses activités en direction des habitants, livrés début 2011. Le programme privé développé par le promoteur Amétis a lui aussi démarré dans le Vallon pour la construction de locaux d’activités et de services.
 

Les objectifs du projet

Il s’agira d’accélérer la mutation d’un quartier d’habitat social, de le connecter aux pôles d’attractivités de l’agglomération, en valorisant un grand terrain vague.
En matière d’habitat, le programme retenu par l’ANRU en juin 2010 a pour objectif d’une part d’offrir aux habitants actuels des conditions de vie améliorées, d’autre part de favoriser l’arrivée de populations nouvelles, par des opérations de construction neuves d’habitat social, de logements en locatif libre ou en accession à la propriété et par l’accueil d’activités nouvelles.
A moyen et long terme, la dynamique de renouvellement urbain sur l’ensemble de l’ex ZUP n°1 permettra de faire émerger une succession de quartier recomposés. D’autres interventions majeures de l’ANRU et de l’ensemble des partenaires sont ainsi en cours ou à venir sur les secteurs de Saint-Barthélémy, Flamants-Iris et Saint-Paul.
 

Le contenu du projet

Habitat :
  • L’ANRU a retenu la démolition de 469 logements sociaux d’Habitat Marseille Provence (HMP). La reconstitution se fera par la production de 201 logements sociaux sur site et 268 hors site.
  • HMP va réhabiliter 686 logements aux Genêts, Lauriers, Cèdres Sud et Cyprès et procéder à la résidentialisation des espaces extérieurs.
  • Production de 96 logements privés neufs en accession à la propriété et de 60 logements neufs en locatif libre. ­
Aménagements :
  • Réaménagement et création de voiries, notamment la U104, qui permettra un désenclavement du vallon en faisant le lien avec Saint-Jérôme (rond-point Wresinski)  au nord et le Boulevard Bouge plus au sud. D’autres voies assureront un maillage plus cohérent au sein même du quartier.
  • Requalification d’espaces publics, notamment la place des Cèdres. ­
Equipements et locaux associatifs :
  • Construction du centre social (fait en 2007-2008).
  • Construction d’un équipement petite enfance.­
  • Reconstitution de locaux associatifs complémentaires.

Enfin, un projet immobilier d’activités économiques et de services est porté par la société Ametis. Ces opérations, réalisées dans le cadre du dispositif Zone Franche Urbaine, sont hors programme retenu par l’ANRU, mais participeront de façon majeure à la réussite du projet de renouvellement urbain. Elles prévoient notamment des immeubles de bureaux, un laboratoire médical avec centre de dialyse, une résidence pour personnes âgées et, pour le compte du Conseil Général, une Maison de la Solidarité.
 

Le financement

 

ANRU­   43,2    M€
Ville de Marseille   16       M€ ­
Communauté urbaine­ MPM     1,5    M€­
Conseil Général     1,2    M€
Conseil Régional     4,3    M€
Bailleurs ­­­  73,7  ­  M€
Caisse des dépôts     0,3    M€
Autres   18,3    M€
TOTAL   158,5    M€­

 

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet