Vous êtes ici

La Métropole a signé 4 conventions à l'occasion des états généraux de l'habitat

22 décembre 2017

A l’heure où le gouvernement finalise son projet de loi pour le logement, la Métropole  Aix-Marseille-Provence a engagé l’élaboration de son Programme Local de l’Habitat (PLH), à l’échelle des 92 communes du territoire.

Ce jeudi 21 décembre, la Métropole organisait les Etats généraux de l’Habitat au MUCEM : une journée de débats et d’échanges pour analyser les potentialités mais aussi les défis à relever dans la plus vaste métropole de France.
Elus locaux et nationaux, acteurs de la société civile, professionnels et partenaires de la politique de l’habitat, universitaires, urbanistes… ont apporté leur éclairage, au cours de trois tables rondes.

Quatre protocoles de partenariat pour le renouvellement urbain ont été signées en présence, notamment, de Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille et président de la Métropole, de Jacques Mezard, ministre de la Cohésion des Territoires,  de Blanche Guillemot, directrice Générale de l’ANAH et de Olivier Klein, Président de l’ANRU.

Ces 4 conventions, constituent l'un des socles déterminants pour la politique ambitieuse de l'habitat et du développement urbain voulue par la Métropole et la Ville de Marseille et leurs partenaires :

  • un protocole de préfiguration pour le Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU) prépare le déploiement des nouveaux projets de rénovation urbaine sur les sites choisis par l’État (14 à Marseille, 7 dans les autres communes métropolitaines).
  • un 3ème protocole d'accord pour un plan de lutte contre l'habitat indigne, complète les dispositifs d'intervention, en consacrant la continuité de l'engagement de la municipalité et de la Métropole pour améliorer les immeubles anciens des quartiers du centre et des faubourgs.
  • un accord partenarial pour une stratégie d'intervention sur les copropriétés dégradées, qui exprime une ambition globale et témoigne de l'enjeu crucial de ces quartiers et de leurs patrimoines immobiliers pour le développement social et urbain de la Métropole.
  • un avenant à la Charte de mutualisation des contingents réservataires, qui permet d’alimenter la plate-forme de relogement, destinée à faciliter le mouvement dans le marché du locatif social.
     

 

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet